samedi 1 septembre 2012

Pouuuuuuuuuuquoiiiiiiiiiiiii?


Un petit garçon, en vous montrant du doigt: "Maman, c'est quoi l'affaire de la madame?"

La maman (chuchotant, visiblement mal à l'aise) : "Chut! Faut pas montrer la dame du doigt!"  (non, non, vous n'avez rien entendu!)

Le petit, insistant et désignant toujours votre déambulateur du doigt : "Maman, maman, pourquoi la madame a ça?? Pouuurquoooi la madame marche bizarre? Pourquoi la madame fait comme un pingouin?"

La maman, de plus en plus mal à l'aise, son regard fuyant résolument le vôtre pour se fixer tantôt sur l'enfant, tantôt sur ses souliers (elle croit sans doute que la soudaine rougeur de ses joues finira par quitter celles-ci et se transmettre à ses chaussures, lesquelles s'harmoniseront alors davantage avec sa jupe bourgogne...) : "Charles! Chut, Charles!"

Résistant au plaisir pervers de regarder la pauvre maman se débattre avec ses principes et s'étouffer avec le politically correct, vous vous décidez enfin à intervenir. Vous tournant vers l'enfant, vous lui dites gentiment :

_Tu sais, j'aime ça moi, les petits garçons qui posent ce genre de questions. Et tu as tout à fait raison; je marche bizarrement.

Un vent soudain se lève, envoyant votre "toupet" se balader dans votre oeil droit. Êtes-vous bête! Il ne peut y avoir de vent, puisque vous êtes au centre d'achats! Ce que vous avez pris pour une bonne brise est tout bonnement le soulagement de la maman exprimé sous forme d'une forte expulsion d'air tout droit sortie de ses poumons.

L'enfant vous sourit candidement; il attend un complément d'information. Vous poursuivez donc :

_ Tu vois, mon dos est un peu malade. Et quand le dos est malade, nos jambes deviennent fatiguées et on a de la difficulté à marcher.  C'est pour ça que j'utilise une "marchette"; ça aide mes vieilles jambes fatiguées à avancer...

Tout content, l'enfant vous gratifie d'un grand sourire et entraîne sa mère, enfin relaxe, en la tirant par la main.

Morale de cette histoire? Mesdames et Messieurs les adultes, imitez le comportement empreint de simplicité de ces jeunes sages que sont vos enfants. Ne gardez-pas vos questions pour vous, posez-les-nous! Nous ne vous mordrons pas, vous savez! Au pire, si nous sommes offusqués, nous vous roulerons sur un pied ( tout à fait accidentellement, je vous assure! Hi! Hi! Hi!!!), vous faisant ainsi partager, l'espace d'un instant, les délices de notre vie d'éclopés!

Vous avez aimé cet article? Hé bien, faites circuler cette adresse! http://lislynem-lavi.blogspot.ca et...Abonnez-vous (en haut de la colonne de droite)!

5 commentaires:

  1. C'est tellement vrai ce que tu dis. Une fois je vais au magasin en fauteuil. Mon chum est entrain de payer. Je vois un p'tit gars de trois ans qui me fixe en tirant sur le chandail du père et le père lui fait signe de se taire. Le p'tit gars insiste. Je fais signe au père de le laisser faire tout en m'attendant au pire. Le p'tit gars dit " papa, la madame est en carosse!" je ris et lui dit " oui est c'est mon prince qui me pousse." En résumé je suis en carosse, en pousse en chaise avec des roues, c'est selon.

    J'adore les commentaires des enfants. Mon cousin de 6 ans vient me voir à l'hôpital et il m'a demander si on m'avait coupé les jambes. Pour lui prouver que j'avais encore deux jambes je tasse la couverture et bouge mes jambes pour lui montrer. Là il était encore plus mêler "bien pourquoi tu peux bouger tes jambes mais pas marcher?"


    J'en aurais d'autres à te raconter. Ma nièce en sort des pas pire non plus. La meilleur qui me vient, nous étions au salon funéraire et elle vient voir sa mère en disant "maman vient voir. Il y a une salle avec plein de trophées." c'était une pièce avec des urnes funéraire pour contenir les cendre.

    RépondreSupprimer
  2. Tes commentaires valent le détour, je te jure! Ha! Ha! Ha!Tu es en passe de devenir mon "illustre inconnue préférée"!

    L'histoire des "trophées" est bonne en maudit! Et l'histoire des jambes qui bougent mais ne marchent pas! J'ai tellement ri! Pauvre enfant, tu l'as peut-être traumatisé à vie! J'espère bien réussir à "pondre" quelque chose là-dessus! Pour l'instant, c'est un peu la folie! Je trouve sans cesse de nouveaux gadgets pour améliorer le blogue (ça prend du temps, ça...). Et il faudrait que j'écrives en même temps!! Je suis à la veille de me cloner!!

    Invite tes amis : plus on est de fous, plus on ri! Ce blogue n'est pas réservé aux handicapés, tu sais!

    Ton enthousiaste manifeste me fait bien plaisir. On a bien besoin d'un tel public, lorsqu'on débute! Merci à toi!!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien ton petit récit. Ça me rappelle une anecdote. Ma sœur et son fils de 6-7 ans sont dans un magasin et le petit remarque un autre enfant avec une prothèse qui lui tient lieu de bras et de main. Il demande tout haut et tout fort à sa mère pourquoi l'autre petit garçon a le droit d'avoir un bras bionique lui!!! Ma sœur était tellement gênée, elle voulait rentrer dans le plancher.

    RépondreSupprimer
  4. Un bras bionique! Ça, ma chère Lilycapricorne, ça risque de faire partie d'un prochain article!! Lol!

    Je serais morte de rire juste à voir la scène!

    Avoir été à la place de ta soeur, probablement que j'aurais demandé à la maman du petit garçon on pouvait discuter un moment à son fils et elle. Si elle s'était montrée ouverte à l'idée (et ça a bien des chances d'être le cas...) j'aurais fait expliquer à mon fils pourquoi le gamin portait ce "bras bionique", comment fonctionnait le bras etc... Il y a fort à parier que l'autre enfant aurait été tout fier de faire une démonstration du fonctionnement de son "bras bionique"!

    Merci pour ton commentaire! Au fait : tu n'as eu aucun mal à en comprendre le fonctionnement, à ce que je vois!!!

    RépondreSupprimer

Écrivez votre message ici.

Vos commentaires sont TOUJOURS appréciés! Bonne journée!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...